Direct access to content Direct access to main menu Page d'accueil
Portrait de Danielle Ahanda

12 Years a Slave, le film évènement de Steve McQueen

Par Danielle Ahanda, le 26 décembre 2013, dans Cinéma

Ce film bouleversant est un événement à double titre : d'une part Steve Mc Queen y décrit L'esclavage de l’intérieur, dans tout ce qu il a de pervers, de sadique, cruel et déshumanisant ; d'autre part-et c'est en cela qu'il est original-il dévoile un pan de l'histoire américaine jusqu'alors méconnu du grand public : le kidnapping dans les États du Nord (abolitionniste) d'hommes, femmes et enfants noirs libres, déportés et maintenus en esclavage dans le Sud.

12 Years a Slave, le film évènement  de Steve McQueen

Cela aurait pu passer pour une légende, une fable horrifique, si le réalisateur n'avait pas fouillé les archives nationales pour y déterrer l'histoire vraie de Solomon Northup. Cette histoire est l'occasion de raconter une fois de plus (on pense inévitablement à Racine d'Alex Haley) l'histoire du calvaire de millions d'hommes, de femmes et d'enfants, victimes d'un des plus grands crime contre l'humanité : l'esclavage.

12 Years a Slave, le film évènement  de Steve McQueen

Synopsis :

L’action du film démarre à New York en 1841. Solomon Northup (Chiwtel Ejiofor), jeune afro-américain né libre, est un homme instruit, possédant un don pour la musique. Il vit avec sa femme et ses enfants à Saratoga, New York. Un jour, quand sa famille quitte la ville, il est approché par deux hommes qui prétendent être des promoteurs de cirque. Solomon accepte de faire partie de la troupe qu'ils prétendent constituer. Mais après avoir partagé un verre avec les deux hommes, il se réveille pour découvrir qu'il a été drogué et ligoté. Solomon doit alors faire face  à une horrible réalité: il est expédié vers le Sud pour travailler dans des champs  de coton comme esclave. Son calvaire durera près de 12 ans.

12 Years a Slave, le film évènement  de Steve McQueen

Le dur labeur, les châtiments corporels, les sévices sexuels...rien n'est épargné aux spectateurs. Avec une poignée d'acteurs triés sur le volet Steve Mc Queen fait revivre brillamment un pan de l'histoire nauséabonde des États-Unis.
Le film part d'une histoire bouleversante pour donner un visage humain à cette tragédie de masse qu'est l'esclavage. La technique de l'individualisation à travers les deux personnages principaux fonctionne à merveille. Le film choque, bouleverse et interpelle, s'il fallait encore. .. Chiwetel Ejiofor et Lupita Nyong’o portent magistralement le film sur leurs frêles épaules avec une seule certitude, la conviction. Un casting plutôt sobre à l'exception de la brève apparition de Brad Pitt, par ailleurs co producteur du film et de Michael Fassbender dont le personnage rappel inévitablement celui autrement sinistre de Léonardo Di Caprio dans Django Unchained. On a pu voir Chiwetel Ejiofor dans différents films et différents genres comme American Gangster ou She Hates Me, mais c'est la première fois que l'acteur britannique est tête d'affiche.  Lupita Nyong’o est quant à elle LA révélation de ce film, que toute la presse spécialisée s arrache. Et pour cause, cette jeune actrice diplômée de Yale, nous livre ici sa première composition dans un long métrage. Elle donne à son personnage une dimension toute particulière, presque solaire ( ce qui est assez rare pour un rôle d'esclave de second rang), volant parfois la vedette aux rôles principaux.
Des prestations qui ont valu à Ejiofor et Nyong'o  d'êtres nommés pour les Golden Globes 2014, respectivement dans les catégories Meilleur acteur dans un drame et Meilleur actrice dans un second rôle.

12 Years a Slave, le film évènement  de Steve McQueen

Le film quant à lui est en compétition pour le Gloden Globes du Meilleur film dramatique, du Meilleur réalisateur pour Steve McQueen, du Meilleur scénario pour John Ridley, de la Meilleur musique et Michael Fassbender pour celui du Meilleur acteur dans un second rôle. Autant de distinctions (si on ne compte que celles là)  qui si elles ne sont encore qu’hypothétiques (la cérémonies des Golden Globes se tiendra le 12 janvier 2014), donnent un premier aperçu de la qualité du film.

En salles le 22 janvier 2014.

Soyez le premier à commenter cet article.

Votre notation : Aucune Moyenne : 4.8 (6 votes)

Commenter

S'abonner à AfroNews