Direct access to content Direct access to main menu Page d'accueil
Portrait de Liberty Riveter

6 fois où Inna Modja est carrément décomplexante !

Par Liberty Riveter, le 23 mai 2016, dans Musique
Il y a quelques jours, l'artiste malienne souffle ses 32 bougies. L'occasion de nous rappeler les 6 fois où l'auteure de « Sambè » nous a bluffés par son bon sens.
6 fois où Inna Modja est carrément décomplexante !

1/ Son refus d'être enfermée dans une case

 

" J'essaie de ne pas me limiter  " expliquait-elle en octobre 2014, au micro de Mareva Galanter, dans L'Emission Mode.

Inna est une femme libre.

Cela transparaît dans sa musique : alors qu'on l'attendait avec un 3e album pop-soul, dans la droite lignée de ses 2 albums précédents, elle surprend tout son monde en déboulant le 2 octobre 2015 avec un opus aux sonorités électro-mandingues et dans lequel elle rappe et chante en bambara. C'est la pépipe Motel Bamako, dont le titre "Tombouctou" est le premier extrait.

Inna est une véritable véritable touche-à-tout, refusant de ne faire qu'une seule chose dans la vie : elle est à la fois auteure-compositrice-interprète, actrice, peintre, productrice ( elle a fondé sa boîte de production «  Two Peas in a Prod »), activiste et s'essaie au stylisme en participant à la création de ses tenues de scène.  En 2013, celle qui est également l'égérie de la gamme Mizani de l'Oréal et a prêté son image à la marque Kaporal, lança brièvement une chaîne mode sur Youtube : Miss Modja TV.

Enfin, Inna vit sa vie comme elle l'entend, envoie valser les clichés et refuse d'être prévisible.

Ainsi, dès son premier album «  Every day is a new world », puis avec le succès de « French Cancan (Monsieur Sainte-Nitouche) », à cause de son look et parce que sa musique n'entre pas dans la catégorie «  World Music » dans laquelle on aime sagement ranger les artistes africains, beaucoup la prennent pour une Anglaise ou une Franco-Malienne et sont donc surpris de savoir que la jeune femme est Malienne, a un passeport malien, a grandi en Afrique de l'Ouest et n'est arrivée en Europe qu'à l'âge adulte.

2/ Sa relation simple avec ses cheveux crépus

 

" J'essaie de ne pas trop en faire avec mes cheveux . Parce que les toucher tout le temps ne va pas les faire pousser plus vite. Au contraire ", confiait-elle à Ursula de la chaine youtube Beautiful Naturelle.

Inna montre qu'il n'y a pas incompatibilité entre garder ses cheveux naturels et porter des perruques et des extensions.

En clair : stop à l'extrémisme capillaire !

3/ Son rapport décomplexé aux vêtements

Pour Inna, la mode est un jeu et un moyen de laisser s'exprimer sa singularité.

 " Je suis influencée par mes envies surtout. Chaque femme à son style et j'évite de m'inspirer directement de celui d'une autre (...)Je suis mon humeur du jour.Je n'ai pas peur parce que je suis a l'écoute de mes envies et je ne me préoccupe pas vraiment des tendances. Personne n'est à l'abri d'une faute de goût malheureusement :) " ( Le Cas Stelda, 2013). 

"  Si j'ai envie de mettre un short en paillettes le matin parce que j'en ai envie, je le fais " .(Marie-Claire, 2010).

 

4/  Sa relation apaisée avec elle-même

Accueillir sans peur toutes les facettes de sa personnalité, accepter sa part d'ombre autant que sa part solaire, ne pas rejeter ses imperfections : tels sont les leitmotiv d'Inna, que ce soit dans les paroles de ses chansons ( «  kinks in my hair » et « forgive yourself », par exemple ) ou dans ses déclarations :

"  J’essaye d’être assez introspective et d’avoir un regard sur les différentes facettes qui composent ma personnalité. Je crois sincèrement que nous sommes un ensemble de plusieurs choses, et il me semble important de respecter ces différentes parties de moi-même pour vivre en harmonie. Par exemple j’accepte mon côté solaire comme j’accepte ma part d’ombre et je fais en sorte qu’elles coexistent en harmonie. J’essaye aussi de m’aimer telle que je suis, de m’encourager et de pardonner les erreurs que je peux faire. En restant toujours à l’écoute de mes ressentis (…) " (Yoga Journal, 2015)

 

5/ De l'importance de ne pas dépendre du regard des autres

La confiance en soi résumée en une phrase : "  Si l’on me dit que je suis jolie, c’est cool. Si je déplais, c’est cool aussi ! " ( Paris Match 2012).

6/ Son sens de la sororité

Très engagée pour la cause des femmes, Inna est sur tous les fronts.

Ambassadrice de l'Amref, marraine de la Maison des Femmes à Saint-Denis, participante à une campagne de sensibilisation contre le cancer du sein, elle a également composé la chanson de la campagne « Dove la vraie beauté » en 2014.

" Entre femmes, on doit se soutenir… en fait, je me sens bien avec les filles ! Je ne me suis jamais sentie en compétition avec les autres femmes. " ( Mercredie, 2014).

 

Quand Inna s'engage :

 

Au service de l'Amref :

 

En 2014, La Valse de Marylore, son projet artistique contre la violence faite aux femmes avait beaucoup ému le grand public.

 

 

Article Rédigé par Liberty Riveter : Fofolle assumée, bavarde passionnée et rêveuse invétérée, l'écriture est mon terrain de jeu préféré. Son blog

Soyez le premier à commenter cet article.

Votre notation : Aucune Moyenne : 5 (1 vote)

Commenter

S'abonner à AfroNews