Direct access to content Direct access to main menu Page d'accueil
Portrait de GT Bengono

Rencontre avec Ayodele Ikuesan la plus constante des sprinteuses française

Par GT Bengono, le 13 août 2014, dans Sportnews
Alignée sur 100m aux Championnats d'Europe d'Athlétisme qui se déroulent du 12 au 17 août 2014, la plus constante des sprinteuses Française a accepté pour nous de revenir sur la disqualification de l'équipe de France féminine à l'épreuve finale du relais 4X100m, au dernier Championnat du monde à Moscou en 2013... Elle nous parle aussi de ses objectifs pour ces championnats d'Europe et son souhait de participer à ses troisièmes Jeux Olympique en 2016 .
Rencontre avec Ayodele Ikuesan la plus constante des sprinteuses française

En quelques heures Ayodele Ikuesan et ses coéquipières Stella Akakpo, Céline Distel-Bonnet et Myriam Soumaré ont vécu  en 2013 à Moscou une série d'émotions comparables aux montagnes russes.Un scandale  qui restera dans les annales de l'histoire de l'athlétisme.

Disqualifiées deux heures après leur titre de vice-championnes du Monde du relais 4X100m en athlétisme. Les féminines seront délestées de leur médaille d'argent sur réclamation de l'équipe Anglaise 4 éme à ce moment-là.

L'éuipe de France féminine réçoit finalement le bronze après décision de la commission. Les Américaines prendront l'argent et les Jamaïcaines resteront en or. Ce qui est triste dans cette affaire c’est que l’IAAF a laissé les filles faire le podium, la conférence de presse...Tout laissait à penser que l'exploit de l'équipe française était réel surtout qu’aucun juge n’avait signalé d’anomalie. Mais malheureusement, la joie a rapidement fait place à la déception, puis à la colère et l'incompréhension.

 

Bonjour Ayodélé, raconte-nous un peu le déroulement de la course, puis l’instant qui suivra le podium


Ayodéle le jour d'aprés

Je prends mon témoin et je fonce en avant très concentréé, je transmets le témoin à Myriam, on a pris des risques, cela se compte en fractions de secondes. Elle s'en va et là grosse joie en la voyant traverser la ligne d’arrivée mais je stressé un peu, j'ai hâte de revoir notre transmission elle est limite, aucun commissaire ne signale d'anomalie, la course est a priori validée. La décision tombe : Nous sommes vice-championneS du monde du 4X100m ! Grosse joie, c'est un exploit. Les 45 minutes de délais de réclamations sont passées, notre staff nous rassure, le protocole se met en place. La conférence de presse s'en suit le podium suit nous sommes sur le toit du monde le bonheur, les étoiles dans les yeux.

Comment apprennez-vous la disqualification ?

Ayodéle le jour d'aprés

 

Nous sommes encore dans notre bulle, dans nos chambres et Stella voit un tweet sur le site de l'IAAF sur la disqualification du relais 4X100 français féminin. C'est la stupeur générale, tous nos doutes, tous nos espoirs s'évaporent tout est anéanti. Notre fédération nous confirme la décision ; nous sommes abasourdies. Jamais une telle décision à ce niveau de compétition n'avait été prononcée, pas trois heures après la course ! Pourquoi nous avoir laissé faire le podium et le reste surtout que les délais de réclamation étaient dépassé...Tant de questions qui restent sans réponses. Ensuite aucun membre de l’IAAF aucun contact jusqu’à notre départ.

Pour ce qui est de la médaille, personne n’est venu les récupérer, je l’ai toujours la mienne, les américaines ont dû recevoir de nouvelles gravées à leurs noms. On rentre très déçu de cette aventure mais heureuse pour toute l’équipe de France d’athlétisme.

Ayodéle le jour d'aprés

Comment se remet-on d’une claque comme celle-là  ?

 

Là c’est le haut niveau, c’est vrai que le sentiment qui m’habite est celui de la déception, un peu K O debout, on la tenait la médaille, on avait le niveau pour, mais voilà c’est le sport il faut rester fair play et continuer à vivre. Le fait de remonter sur la piste rapidement avec les jeux de la Francophonie à Nice et le titre sur 100 m m’éloigne de toutes cogitations et surtout l’ambiance entre les filles était très saine « on gagne ensemble, on perd ensemble » …Ce qui nous est arrivé est très rare et est entré dans les annales de l’athlétisme mondial mais bon c’est le haut  niveau

Ayodéle le jour d'aprés

Ayodele tu es l’une des sprinteuses française la plus constante de ta génération, tu as aujourd’hui l’expérience tu es généreuse dés que tu peux diponible pour les plus jeunes…Est ce que l’heure n’est pas arrivée pour toi de monter sur les podiums mondiaux ?

 

(Rire) C’est vrai qu’on peut dire ça ; Que les autres filles n’ont rien d’exceptionnel, que logiquement les titres doivent suivre... J’en suis consciente et je reste concentrée. On va étape par étape, l’envie est  là le besoin aussi, le temps est venu, c’est vrai...La maturité est là aussi.

 

Avant Rio 2016, le championnat d' Europe (actuellement) est ce qu’on peut espérer quelque chose ?

 

(Rires) Plus quelque chose en individuel, je suis volontaire et je vais mettre le grain de folie ! J’ai le niveau, tout est possible si je continue à faire mon job et rester concentrée. Les hypothèses deviendront réalité !

 

C’est tout le bonheur qu’Afrosmenthing souhaite à Ayodele Ikuesan ! Vice-championne de France sur 100m en 11’16 le podium lui tend les bras et on espère la voir y monter lors de ce Championnat d'Europe d'athlétisme qui se tient à ZURICH du 12 au 17 août 2014.

Ayodele participera ensuite au DECANATION le 30 août 2014 à Angers.

Suivez toute son actualité sur sa page Facebook.

Il y a 1 seul commentaire pour le moment.

N'hésitez pas à laisser vos commentaires. Vous pouvez aussi consulter ceux qui ont déjà été postés.

Votre notation : Aucune Moyenne : 4.4 (7 votes)

Commentaires

demi finale de folie

Chapeau la go demi finale de folie restée dans les bloc l'effort et la determination au 50 80 deux de plus tu battais le record de France en serie,je suis convaincu que tu as tout pour le faire chapeau les filles myriam et les autres chapeau

Commenter

S'abonner à AfroNews