Direct access to content Direct access to main menu Page d'accueil
Portrait de Danielle Ahanda

Rencontre avec Mariame Dembele co-auteure de "A la carte", les perles non censurées de la restauration

Par Danielle Ahanda, le 19 novembre 2015, dans Littérature
Marieme Dembele 30 ans, manager dans une brasserie de luxe à Paris signe en collaboration avec l’illustratrice MaY, " A la carte ! les perles non censurées de la restauration ". Un petit livre qui recense les perles de la restauration : des dragueurs patentés, aux clients hyper exigeants en passant par les radins chics, les comiques et les méprisants, c’est très drôle et superbement illustré.

Rencontre avec Mariame Dembele co-auteure de

Note de l'éditeur :

La restauration : un monde complexe et parfois très drôle !
"Mais une glace au chocolat, c'est quoi ?", "On vous a mis la fessée ce matin ?", "Mademoiselle, quand je vous vois j'ai chaud !" sont autant d'anecdotes que Mariame Dembele, représentée par le personnage de MaY, entend à longueur de journée !

Histoires vécues, entendues, éclats de rire et crises de nerfs : entrez dans l'univers des brasseries de luxe, empire où le fric, les belles voitures et les jolies filles sont souvent au rendez-vous !

 

Rencontre avec Marieme Dembele

Rencontre avec Mariame Dembele co-auteure de

©MaYFaitDesGribouillis

Bonjour Mariame, peux tu te présenter pour nos lecteurs ?

 

Bonjour à tous les lecteurs d’Afrosomething et merci à toi Danielle de me donner la parole. Je m’appelle Mariame Dembele et je viens de publier en collaboration avec l’illustratrice MaY, un livre d’anecdotes illustré sur l’univers des brasseries de luxe. J’ai 30 ans (pour les curieux), je suis parisienne (pour les très curieux) et je bosse pas très loin de la Tour Eiffel (pour les très très curieux) ! Je suis en quête permanente d’un nouveau projet, d’un truc qui me permettrait de canaliser ma boulimie de femme super-active ! Une femme toujours en quête du projet fou en rapport avec ce qu’elle aime faire : rêver. Rêver, rêver et encore rêver, le job de rêve !

 

Qu'est-ce qui t'as donne envie d'écrire ce livre ?

 

Je vais plutôt commencer par vous dire ce qui m’a donné envie d’écrire : la solitude et le temps qui passe. Mon ancienne grande timidité qui m’obligeait à trouver un exutoire quelque part. " À la carte " est mon texte le plus irrévérencieux, sans filtre et sans tabou. " J’ai grossis des seins ? ", cette réplique en est un parfait exemple.

Ce livre veut également mettre en lumière le personnel de salle, ces hommes et ces femmes qui font eux aussi parti du bon fonctionnement d’un restaurant. Serveurs, managers, directeurs de salle, commis de salle, runners, hôtesses nous avons nous aussi envie d’exister. Je n’irai pas jusqu‘à prétendre que ce livre suscitera des vocations mais il va au moins vous faire partager notre quotidien au sein des brasseries de luxe.

 

 Les anecdotes qui y sont rapportées sont-elles véridiques ?

 

Elles sont vraies de vraies madame ! En revanche je crois bien que je vais écrire une suite :  " Les perles de clients lorsque tu leur annonce que le personnage c’est bien toi ". On m'a rétorqué à la lecture du livre : " On vous dit ça, A VOUS ?"

L’air de dire que je ne suis pas aussi sexy que mon avatar. Euh oui monsieur mais l’anecdote sur les seins n'est pas à mon sujet mais au sujet d’une collègue… (Même si c’est complètement faux ndlr).

Donc oui tout est vrai et surtout la partie sur les sales gosses ! C’est à ce moment où tes lecteurs diront : " Oh My God, incroyable ! " (rires)

 On peut donc en conclure que tu as trouvé l'amour en salle ?

 

Ah ah ah (rires) Vous parlez sûrement de l’histoire entre le beau Diego et moi ? Ce que je peux vous dire c’est qu’il va bien. Que de belles histoires d’amour naissent souvent dans les restaurants. Coup de foudre quand tu nous tiens ! J’ai vécu une belle relation épistolaire avec Diego qui ne s’est pas arrêtée à la page 86. La suite au prochain épisode si prochain épisode il y a …

 

 Est-ce qu’en tant que femme dans la restauration on ne s'expose pas à une forme de harcèlement ?

 

On s’expose surtout à un sexisme quasi-permanent et encore plus lorsque l’on occupe un poste à responsabilité (je suis maintenant manager ndlr). Lorsque je me trouve aux côtés d’un collègue c’est toujours vers lui que les hommes se tournent : "Vous êtes le manager ? ". " Non, c’est elle ". " Euhhh ok, bonjour Mademoiselle ". Idem lorsqu’il faut donner un conseil sur un plat : " Vous pourriez appeler le Monsieur là-bas ? J’ai besoin d’être conseillé sur le poisson ".

Pour répondre plus directement à ta question, nous ne nous faisons pas harceler à proprement parlé. C’est juste que certains hommes insistent un peu trop. Quand une femme vous dit qu’elle n’est pas intéressée car elle est en couple cela ne signifie pas qu’elle vous demande de patienter jusqu’à ce que son couple se brise. Les mecs ne nous comprendront jamais. " Que prendrez-vous en dessert Monsieur ? " Réponse : " Vous ! ". Grrr !

Je lui demandais juste ce qu’il prendrait comme dessert proposé sur la carte ! Les hommes n’ont pas le bon décodeur ou ne sont pas sur la bonne fréquence. Sapristi !

Comment y remédier ?

 

Je vais faire comme dans les mairies et inscrire une charte à mettre à l’entrée de tous les restaurants.

CHARTE DU BON CLIENT QUI SERA ACCEUILLI AVEC LE SOURIRE 

  1.  Je dirai bonjour à la serveuse
  2.  Je dirai merci à la serveuse
  3.  Je répondrai à toutes les questions posées par la serveuse
  4.  J’éviterai les phrases inconvenantes comme " il faudrait penser à manger mademoiselle " (vous êtes un squelette ndlr)
  5.  Je dirai au revoir sans oublier le pourboire !

 

Et ton projet de salon de thé dans le sud avec ta maman, c'était juste pour l'histoire ?

 

(rires) L’histoire du salon de thé n’est pas de moi mais d’une collègue qui a depuis changé ses projets. C’est une histoire vraie, elle a vraiment fait HEC. " A la carte " est une succession d’histoires vraies vécues ou entendues. Âmes sensibles s’abstenir !

Je te remercie et remercie le site Afrosomething. Merci à notre éditeur Yves Michalon et son équipe.

 

"A la carte", les perles non censurées de la restauration, Mariame Dembele et MaY, Editions Michalon, 5 novembre 2015 • 96 pages, 7,5€

Il y a 1 seul commentaire pour le moment.

N'hésitez pas à laisser vos commentaires. Vous pouvez aussi consulter ceux qui ont déjà été postés.

Votre notation : Aucune Moyenne : 5 (3 votes)

Commentaires

Merci Merci

Bonjour bonjour,
Un client s'installe en terrasse, sort son fromage et nous demande:
- "Bonjour, je pourrais avoir un couteau et une fourchette ?"

Des perles vous en découvrirez de plus étonnantes dans le livre "A la carte" ! Merci à tous les lecteurs d'Afrosomething et surtout à toi Danielle pour cet article Smile
#OnEstEnsemble ! Smile

Commenter

S'abonner à AfroNews