Direct access to content Direct access to main menu Page d'accueil
Portrait de La Rédaction

Une égérie africaine pour Dove

Par La Rédaction, le 6 octobre 2014, dans Votre Beauté
Depuis maintenant 4 ans, la marque Dove s'exporte de manière suivie en Afrique francophone et notamment en Afrique de l'Ouest. La marque dont les produits contiennent un quart de crème hydratante sont très bien accueillis par les femmes africaines.

Afin de remédier au frein que constituait des publicités mettant en avant des égéries invariablement blanches, la marque a lancé il y a quelques moi un concours afin de trouver son nouveau visage.

Une égérie africaine pour Dove
C'est en Côte d'Ivoire que s'est tenue l'élection de Miss Dove Afrique 2014. Le concours ouvert à "toutes les beautés" selon le slogan cher à la marque, fait écho aux élections organisées depuis 3 ans en France ou dans d’autres pays africains comme le Sénégal.
Pour la marque, il s’agit d’augmenter son capital-sympathie sur un marché hautement concurrentiel, en associant les consommatrices à la promotion des produits et des valeurs de l’entreprise.

Une égérie africaine pour Dove
Le samedi 2 août 2014, c'est Elodie SEA qui a été sacrée Miss Dove Afrique 2014.  Agée de 30 ans, la jeune femme de 1,72 mètre (et 70kg) est assistante de direction.
Elodie a tenu a saluer l'engagement de Dove pour une beauté diverse et plurielle en ces termes :

" Je veux être l’ambassadrice de DOVE auprès de mes soeurs ivoiriennes et plus largement africaines. Les femmes peuvent se reconnaître en moi car je suis une personne comme elles, qui a réussi à valoriser sa beauté naturelle ".

Une égérie africaine pour Dove

Face au succès de cette première en Côte d’Ivoire, le groupe UNILEVER, propriétaire de la marque DOVE, a d’ores et déjà décidé de renouveler
l’expérience du Concours Miss DOVE : rendez-vous est déjà fixé en 2015 pour une nouvelle célébration de la beauté à l’africaine !

Soyez le premier à commenter cet article.

Votre notation : Aucune Moyenne : 4.8 (5 votes)

Commenter

S'abonner à AfroNews